Notre-Dame de Liesse à Annecy

Une place, une église ?

Sans vouloir  usurper la mission de nos Amis du Vieil Annecy, nous vous emmenons aujourd’hui place Notre-Dame à Annecy. Cet épisode clôturera notre série en espérant ne pas devoir se réinventer un jour pour une saison 2.

Ce sera l’occasion de faire la promotion des activités de l’Académie salésienne en vous offrant la lecture du tome 55 de nos mémoires et documents publié en 1955. Le chanoine F. Coutin y relate “l’Histoire de l’Insigne Eglise Royale et Collégiale de Notre-Dame-de-Liesse d’Annecy-en-Genevois”.

   MDAS_55_1937.pdf

Nous illustrons cette histoire par 4 tableaux  et commentaires   qui compléteront ce récit en élargissant le sujet vers la place qui ouvre sur cette église.

1/ L’église au travers des siècles.

1598 et 1682 / 2 gravures montrant l’église depuis le jardin de l’évêché d’aujourd’hui

(Le canal au 1er plan)

 

 

Situé juste en limite extérieure de  ce qui était la deuxième enceinte de la cité d’Annessy, se tenait un oratoire avec une statue de Notre-Dame. Ce sera le lieu de la “place Notre-Dame”. Rapidement on y édifia une chapelle pour les pèlerins puis une Eglise. Laissons à François Coutin le soin de nous raconter les débuts de cette église et complétons son récit en nous reportant au plan de ce monument tel qu’il devait être vers 1360 et  en le situant grossièrement sur une vue aérienne d’aujourd’hui .

 

L’église subira de fréquents changements mais restera grossièrement suivant ce plan jusqu’à la révolution. La rue du même nom restait  étroite possiblement  à demi-recouverte par des arcades en bois permettant d’atteindre la porte de la rue Filaterie que l’on pouvait atteindre également par un passage entre l’église et l’hôpital que nous décrirons plus loin. L’entrée de l’église se faisait soit par des portes latérales soit par une petite porte côté canal qui s’ouvrait sur le “jardin de l’évêché”. Les gravures sont explicites !

Puis vient la révolution et le vote par la municipalité de la démolition du chœur le 29 juin 1793 ! C’est la partie hachurée du plan ci-dessus. . Ce qui restait de l’église fut converti en magasin à fourrages. L’église ne retrouva une certaine splendeur qu’en 1824. 

2/ L’hôpital, le presbytère, le premier hôtel de ville.

Le  bâtiment à gauche de l’église lorsqu’on la regarde depuis la place d’aujourd’hui date de l’édification de l’église. Il eut trois fonctions : un hôpital, le presbytère, le premier hôtel de ville.

Le mot “hôpital” n’avait pas le sens qu’on lui donne de nos jours. Il faut plutôt comprendre lieu d’accueil des indigents plutôt que lieu de soins. Il reçoit les pèlerins qui ne peuvent se loger en ville. Dans son chapitre VII à la page 108 F. Coutin nous décrit cet immeuble récemment rénové et dont la façade presque inchangée depuis 1771 est remarquable. Le chapitre 9 est entièrement dédié à l’hôpital.

Le rez-de-chaussée du bâtiment fut la salle du conseil municipal jusqu’en 1855 et la construction du nouvel hôtel de ville.

3/ La place Notre-Dame.

La place Notre-Dame eut divers visages avant de devenir la place que nous connaissons aujourd’hui. Elle devient réellement place  lorsqu’il fut décidé de couvrir le canal jusqu’à hauteur de l’ancien hôtel de ville par délibération du 5 janvier 1691. D’un simple pont vers la porte de la  Filaterie, l’endroit devient une petite place. Apres la destruction du chœur de l’église en 1793, elle devient la “place de la liberté” pour accueillir de grands rassemblements populaires. On plante en son centre l’arbre de la Liberté. Il avait été projeté d’y installer une guillotine, mais celle-ci ne fut heureusement jamais installée à Annecy. La fontaine actuelle fut érigée par la municipalité d’Aimé Levet, elle trône sur la place Notre-Dame depuis 1859. L’architecte de ville Ignace Monnet  imagina cette fontaine. Sous un obélisque de granit de 5 mètres de hauteur supporté par quatre tortues de fonte, des lions du même métal projettent l’eau dans un unique bloc de granit. Les lions et les tortues ont été réalisés par le fondeur annécien Galasse. Elle fut probablement inspirée par une oeuvre située sur la place Santa-Maria Novella à Florence.

La place fut parfois recouverte d’arbres. Elle resta longtemps ouverte aux automobiles. On y trouvait des urinoirs publics qui furent déplacés près du canal puis supprimés en 1960.  Avant de vous faire découvrir toutes ces images, nous voulons évoquer un événement important qui modifia l’aspect de ce quartier.

4/ La percée de la rue du Lac.

À partir du début des années 1930, la cité épiscopale annécienne connaît des changements importants. Les limites paroissiales des deux communautés de la ville sont redéfinies. Cela fait suite à la démolition des casernes Decouz et Balleydier et à la rénovation du quartier dit du lac.  La rue du Lac est percée en 1935. Cela changera complètement la physionomie de la place Notre-Dame. Elle s’ouvre vers le lac sur un quartier nouveau et entre ainsi dans un certain modernisme avec l’émergence  d’un nouveau type de commerce à Annecy matérialisé sur la place par l’ouverture le 10 Juillet 1953 du  magasin “Printania” par la société Saveco de M. Berthier. C’est le “Monoprix” d’aujourd’hui dont la physionomie n’a que peu changé. Il avait été envisagé de compléter cette percée par une autre ouverture en prolongeant la rue du Collège Chapuisien jusqu’à la rue Vaugelas en traversant le rue du Paquier comme en témoignent les absences d’arcades à cet endroit.

La porte Filaterie est alors réellement l’entrée dans la vieille ville pour les annéciens et les touristes. La place sera de nouveau reliée à ” la vieille ville” en 2018 avec l’élargissement de la  zone piétonnière aux rues Notre-Dame et Filaterie. 

En espérant pour cette place la visite des touristes à l’été 2020, nous vous souhaitons à tous une deuxième partie d’année heureuse à passer en bonne santé. Nous vous invitons à visiter le petit diaporama ci-dessous qui parcours cette place Notre-Dame dans le temps et l’espace (cliquer sur une image pour lancer le diaporama).

Sources bibliographiques et photographiques :

Nous remercions Jean-Michel Morand-Danrez  photographe et éditeur d’une très belle page facebook pour certaines photos anciennes d’Annecy diffusées sur cette page. Nous invitons vivement à visiter cette page facebook et son site personnel

: https://www.facebook.com/groups/annecy.d.antan/

http://eos100.photos.free.fr/

Vous pouvez également retrouver des images issues des archives départementales et des collections des musées d’Annecy.

http://musees.annecy.fr/

http://archives.hautesavoie.fr/

 

D’autres images d’amateurs libres de droits ont été ajoutées au diaporama. Nous remercions tous les contributeurs.